Amis du Vieux Saint-Claude - Jura

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Amis du Vieux Saint-Claude - Jura

Actualités

Envoyer Imprimer

Saison 2016/2017

L'assemblée générale des AVSC a eu lieu le jeudi 19 janvier à 18 heures à l'ESAT 34 rue du Pont Central (Saint-Claude). La cotisation 2016-2017 est toujours fixée à 24 euros. Les adhérents sont invités à se mettre à jour de leur réglement afin de recevoir leur bulletin annuel 2017 paru début avril.

Mise à jour le Mercredi, 05 Avril 2017 13:08
 

Prochaine séance

Envoyer Imprimer
Saint-Claude mardi 6 juin 2017 – 18 h 15 - salle Bavoux-Lançon
 
Conférence-diaporama de Gilbert BARBIER et Jean-Claude PROTET
Au temps des châteaux forts dans le Jura
 
A télécharger :
FichierTaille de fichier
Télécharger ce fichier (calendrier 2016-2017_2.pdf)calendrier 2016-2017_2.pdf55 Kb
 

Le Bulletin 2017

Le bulletin 2017 est paru :

un dossier "1939-1945 : histoires singulières"  et de nombreux autres articles (88 p.).
Il est disponible au prix de 12 € (franco 15 euros).

Au sommaire : 

Actes des 6èmes Rencontres de l’histoire locale : 1939-1945 histoires singulières

- Jean-Claude SIMON        Jean Simon (1921-1944), une vie d’engagement, de la JOC au SOE      

- Jean-Claude BONNOT     La Milice à Saint-Claude                                                             

- Louis MARTIN – V. BLANCHET-ROSSI    Le Principal du collège dans la guerre 

- Roger BERGERET             Réfugiés juifs et filières diamantaires à Saint-Claude     

 pendant la Seconde Guerre mondiale

- Denis BEPOIX                   Le cinéma pendant la guerre 1939-1945                                       

- Paul CRETIN-MAITENAZ    Chronique d’une municipalité frontalière sous l’Occupation: Bois d'Amont          

- Jean-Paul BERROD             Les relations Saint-Claude / Genève avant et après 1536

Marie-Paule RENAUD       Six lettres inédites de dom Paul Benoît, auteur de l’Histoire de l’abbaye et de la terre de Saint-Claude                            

Jean-Louis REFFAY           Un bagnard sanclaudien ou la triste histoire de Reffay Félix Ulysse

Véronique BLANCHET-ROSSI        Joseph Eléonor Mandrillon et les premier photographes  professionnels à Saint-Claude (1880-1919)                                                                  

Yvan LACROIX                  Quand le Père Noël remplit sa hotte dans le Jura                     

 

 

Dernière lettre mensuelle

Envoyer

Conférence du mardi 2 mai 2017

Marie-Odile GAY : Les Mermet illustres du Haut-Jura

 Malgré des problèmes de santé, Marie-Odile Gay, animatrice de l’association Les Mermet en même temps qu’administratrice des Amis du Vieux Saint-Claude, avait tenu à assurer la séance du 2 mai ; il est vrai qu’elle pouvait compter sur la présence à ses côtés de Jean-Pierre Durafour, petit-fils de Jules Mermet dont il va être question ci-après, et de Georges Paccoud, membres comme elle des deux associations.

En introduction, elle rappelait l’origine du patronyme Mermet : un prénom porté au Moyen Age, à la même étymologie que « marmot ». Le nom Mermet est fréquent en Suisse et en Savoie mais limité pour le Haut-Jura au secteur des Bouchoux où il est attesté pour la première fois en 1391. Ensuite, en s’appuyant sur un montage visuel abondamment illustré, elle a présenté une sélection de personnages portant ce nom, qui se sont distingués à différents titres.

La fratrie Mermet du Martinet (commune de Villard-Saint-Sauveur), issue d’un milieu ouvrier diamantaire, est remarquable par un engagement syndicaliste sur plusieurs générations. Elle a donné plusieurs figures du mouvement coopératif haut-jurassien, à commencer par Jules Mermet (1887-1957), diamantaire puis libraire et éditeur de cartes postales, qui sera maire de Saint-Claude de 1928 à 1940. Révoqué par Vichy, il est arrêté en avril 1944 avec les administrateurs de La Fraternelle, dont il avait été président. Interné à Compiègne, il échappe de peu à la déportation, à la différence de son fils Georges (1905-1945), secrétaire des Jeunesses socialistes du Jura, qui meurt à Buchenwald en 1945. Son plus jeune frère, Félix (1883-1954) fut directeur de la coopérative Le Diamant. Quant à leur neveu, Roger (1908-1980), lui-aussi syndicaliste, professeur à Lons-le-Saunier puis responsable Jeunesse et sports, il s’illustra comme résistant.

N.B. : Cette famille Mermet fera l’objet d’un article à paraître dans le bulletin n°41 des AVSC en 2018.

Avec Eugène Mermet-Cachon, né à La Pesse en 1828, c’est d’un tout autre contexte qu’il s’agit (.../...)

Véronique Blanchet-Rossi